Prévoir un séjour à Marrakech pour s’initier à l’art culinaire marocain

the marrakech villa

Ce qui fait de la France et du Maroc deux pays frères, entre autre chose, c’est l’art culinaire. Voilà une contrée d’Afrique qui mérite le détour de la table. D’abord parce que le repas est, dans ce pays, un rituel lié au don, à la bienvenue, à la solidarité. Il n’est pas concevable d’imaginer grignoter ou picorer, ce serait presque un affront. Ici cela ressemble terriblement à la mise en scène nécessaire pour apprécier la cuisine en France. Un repas est un spectacle dans les deux pays et la cuisine se fait avec le même enthousiasme dans les cris, les plaisanteries ou le recueillement le plus total.

Un conseil, il faut commencer par un bivouac dans la montagne ou chez l’habitant, en pays Berbère, pour apprendre deux choses fondamentales. L’art du thé, dans les montagnes, sept plantes aromatiques pas une de plus ou de moins, à peine de thé vert, du sucre et une aération lente du breuvage avant consommation. Le tajine berbère, la base de toute connaissance culinaire au maroc. Un nom étrange, cela se mange mais c’est aussi le plat dans lequel cela se mange.

Une fois cette étape gagnée, on peut, avec sérénité, commencer à envisager un apprentissage plus poussé. Nombre de villas sur le site http://www.themarrakechvillacompany.com/ et de restaurants , lors de votre séjour à Marrakech vous proposeront des stages de cuisine et à tous les prix avec tous les niveaux et dans tous les décors. Le plus convivial est peut être d’opter pour un hébergement dans un riad qui propose des cours informels où vous suivez la cuisinière dans les souks pour les courses pour finir dans sa cuisine en papotant devant des oignons confits à la cannelle ou un couscous qui mijote gentiment. Si la mise en concurrence vous titille, le stage de plusieurs jours dans un restaurant gastronomique ou un palais d’hôtes sera parfait. Du sérieux et de la concentration, des plats élaborés et créatifs, un concours à l’issue duquel vous mériterez et obtiendrez récompense ou quolibets. Concevoir ses vacances sous les auspices de l’art culinaire est plutôt ludique et gourmand, il est évident que l’on goûte à outrance le fruit des ses efforts. Que cela ne vous empêche pas le hammam et les massages, les ballades et les découvertes, autres pans de cette culture que vous allez aimer pour sa douceur, sa convivialité, ses senteurs et ses couleurs.