Quels sont les frais qui accompagnent l’achat et la vente dans l’immobilier à Marrakech ?

vente villa a Marrakech

Dans le secteur immobilier à Marrakech et même dans les autres villes et pays du monde, mener une transaction immobilière implique de s’acquitter de nombreux frais et taxes. Tous les frais et taxes ne sont pas les mêmes, ils dépendent de nombreux facteurs et principalement de la nature du bien, objet de la transaction. Le calcul de ces frais et taxes n’est pas toujours aisé, nous allons vous présenter dans cet article les principaux frais et taxes à payer lors de l’achat ou de la vente d’un bien immobilier à Marrakech sur le site http://www.cotemedina.com/. Lorsqu’il s’agit d’un achat, l’acquéreur dispose précisément de 30 jours pour faire enregistrer la transaction. Ceci implique de s’acquitter des principaux frais que sont les droits d’enregistrement, les frais de conservation foncière et les honoraires du notaire. Les droits d’enregistrement se chiffrent à 4%, les frais de conservation foncière se chiffrent à 1% du prix de vente plus 150 dirhams. Enfin, les honoraires du notaire s’élèvent à 1% du prix d’achat majoré de la TVA à hauteur de 10%.

Frais et taxes à payer en cas de vente d’un bien immobilier

Les frais et taxes à payer lors de la vente d’un bien immobilier à Marrakech dépendent du type de bien mis à la vente. Il y a donc une différence entre les frais liés à la vente d’un terrain bâti et ceux liés à la vente d’un terrain non bâti. Lorsque la vente concerne un terrain bâti, les taxes à payer sont l’impôt sur le revenu relatif aux profits fonciers, la taxe des services communaux et la taxe d’habitation. L’impôt sur le revenu relatif aux profits fonciers (IRPI) ne concerne que les profits réalisés comme son nom le précise. Le profit foncier est obtenu en déduisant les frais de cession au prix de vente. L’IRPI se chiffre à 20% du bénéfice réalisé sur les biens fonciers, il peut monter jusqu’à 30% sur les terrains nus acquis depuis 6 ans.

La taxe de services communaux anciennement connue sous le nom de taxe d’édilité concerne tous les biens immobiliers à Marrakech et au Maroc. Cette taxe s’élève à 10,5% en ville et à 6,5% dans les périphéries, elle est prélevée sur la valeur locative des biens concernés. Quant à la taxe d’habitation, elle concerne tous les immeubles et tous les bâtiments qui sont enregistrés comme résidences principales ou secondaires, peu importe qu’ils aient été achetés ou hérités. La taxe d’habitation est fixée sur la valeur locative des biens selon un barème elle varie donc entre 0% et 30% selon les cas.